Mardi 7 juin 2011 deux classes de 5° (5°2 et 5°8) ont visité la réserve géologique de Saucats (33).

Les puits contenaient des coquilles cassées : falun

Au programme, petite ballade en forêt pour une reconstitution des paysages anciens (avancées et retraits de la mer en Aquitaine) grâce aux archives que sont les roches et les fossiles visibles sur les affleurements. Ces notions sont abordées sur une partie du stratotype de l'Aquitanien (23 à 20,5 Ma).

Utilisation d'une loupe bino et d'une clef d'identification

Puis, au musée de la réserve, reconstitution de paléomilieux en manipulant des fossiles caractéristiques. Ces fossiles ont ensuite été identifiés à l'aide d'une clé de détermination.

Les fossiles et les roches présents sur la Réserve sont les témoins de trois avancées et retraits de la mer sur le continent (transgressions - régressions) qui se sont produits vers la fin de l'ère Tertiaire, durant l'Aquitanien, le Burdigalien et le Serravallien.
Sous l'effet de ces transgressions, de grands lacs se sont progressivement transformés en lagune (eau plus ou moins salée) puis en bord de mer. Au sein des différents groupes présents sur la Réserve, certains fossiles caractérisent ces changements de milieux (tout comme la nature de la roche). On peut ainsi reconstituer des événements qui ont marqué ces périodes grâce à ces fossiles de faciès, en utilisant le principe de l'actualisme.
Pour dater les dépôts, on se sert de fossiles dits "stratigraphiques" qui ont une vaste répartition mondiale et une courte durée de vie dans le temps. A noter que la plupart des fossiles de la Réserve ont gardé leur coquille quasi-originelle : ils ressemblent à s'y méprendre aux coquillages tropicaux actuels...

 

 

FabCad,le FabLab du collège Anatole France