Dans le cadre d’un chapitre centré sur le pays des contes, Mme Chevalley, notre professeure de français, nous a demandé de rédiger un conte. Nous devions concevoir notre fiction en plusieurs étapes. D’abord, nous avions à imaginer le schéma narratif de notre récit. Ensuite, il fallait construire celui-ci dans son entièreté au brouillon. Enfin, il s’agissait de le reproduire au propre. Cela nous a pris beaucoup de temps ! Chacun avait ses idées. Nous devions composer au moins soixante-quinze lignes. Finalement, le résultat était au rendez-vous. 

Je suis mort le 13 décembre 2002. Je m’appelle André Lambert.

Je vous avouerais que, suite à mes diverses tribulations, mourir d’une chute aussi banale que celle d’un trottoir aurait tendance à me vexer si je n’avais acquis l’expérience de la sagesse du haut de mes quatre vingt-cinq ans. Je trébuchai malencontreusement contre l’une de ces racines qui tentent de s’échapper habituellement de leur prison de béton comme pour rejoindre les cieux et ma tête percuta violemment le sol. Avant que mes yeux ne se refermassent, j’entrevis le sourire de ma mère. Ses cheveux noirs de jais flottant au vent contrastaient avec la couleur blanche des marais salants. Sa peau pâle constellée de tâches de rousseur brillait au soleil...

 

Le concours « Les Timbrés de l’Orthographe » est organisé dans le cadre d’un partenariat dans lequel sont notamment engagées les Éditions de l’Opportun et La Poste, avec le soutien du ministère de l’Éducation nationale. Ce concours a pour objectif de promouvoir le bon usage de la langue française auprès du grand public, ainsi que du milieu scolaire, de rappeler les règles qui la régissent et de déjouer les pièges et difficultés qu’elle comporte.

La sixième édition a été lancée avec le concours de l’essayiste français, ancien professeur de philosophie et ancien ministre de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche, Luc Ferry, parrain de l’opération cette année scolaire 2015-2016, qui a signé le texte de la dictée des finales régionales, intitulée « Innovation et tradition », et signera celui de la finale nationale.

Mardi 5 avril, Elisa, Roman et Vincent sont allés représenter la classe de 5e1 et le collège Anatole France au concours C'Génial 2016 qui avait, cette année encore, à l'Institut Laser et Plasmas au Barp.

Ils ont présenté le projet sur l'eau potable et l'épuration sur lequel ils travaillent depuis le début de l'année. Une fois l'installation du stand terminée, quelques réglages et une petite répétition ont été nécessaires avant l'arrivée du jury.

Dans cette seconde partie, les élèves de 5e3 ont pu aller visiter la nouvelle station d'épuration de Cadillac afin de connaitre le trajet des eaux usées entre les habitations et la station d’épuration et comprendre son épuration.

Là encore, c'est le directeur du SIAEP des Deux Rives de Garonne , M. Didier Audoit-Boucau, qui a animé la visite.

La semaine des mathématiques a débuté ce 14 Mars 2016 par la Journée de Pi.

Chaque année, le monde et tout spécialement les mathématiciens célèbrent la journée de Pi qui coïncide le 14 Mars.

En effet, la constante Pi est environ égale à 3,14 : "3" représente le mois de Mars et "14" le jour.

 

Les élèves des classes de 6ème1, 5ème1, 5ème4 et 5ème7 ont réalisé une exposition libre pour fêter cette journée.

Je vous laisse découvrir leurs œuvres !

 

Les élèves de 5e3 ont travaillé cette année sur l'eau potable et son traitement une fois utilisée.

En octobre, les élèves ont réalisé des prélèvements d'eau à différents endroits de Cadillac et des alentours. Ils ont analysé ces échantillons d'eau afin de définir les critères qui permettent de définir si une eau est potable ou non.

Une sortie a ensuite été organisée, dans le courant du mois de novembre, afin que les élèves puissent comprendre et connaitre le trajet de l’eau entre la zone de pompage dans le sous-sol et son lieu de stockage pour alimenter la population. C'est le directeur du SIAEP des Deux Rives de Garonne , M. Didier Audoit-Boucau, qui a animé la visite.

 

En mathématiques, les élèves de 6ème1 ont réalisé des poèmes illustrés à la façon du poète Eugène Guillevic. Deux thèmes étaient proposés : le carré (thème 1) ou le rectangle (thème 2).

Eugène Guillevic (1907-1997) a utilisé les mathématiques comme source d’inspiration, notamment dans son recueil "Euclidiennes", publié en 1967. Il y réalise une description d’une notion de manière concise, sans jamais la nommer.

Bonne lecture !

Cliquez ICI

 

« Enfin une semaine sans devoirs ! »

Pas de devoirs, mais que de travail ! Peut-être avez-vous aperçu dans le hall du collège une carte  de l’est du bassin méditerranéen garnie de maquettes des sept Merveilles du monde.

Il s’agit de l’exposition qui clôt la semaine que les élèves de 6e4 ont consacrée à leur EPI (Enseignement Pratique Interdisciplinaire).