Bannnire_site4.png

Durant l'année 2014/2015, deux classes de 3e ont planché sur la conception et la fabrication d'un drone radio-commandé équipé d'une caméra destinée à filmer le mascaret depuis le ciel. 

Ce projet est la continuité des travaux sur la Garonne menés les années précédentes par les élèves de l'atelier scientifique.

 

 

Pour commencer, les élèves ont reçu une demande écrite des professeurs animant l'atelier scientifique. Ils ont établi un cahier des charges en fonction de ce courrier et ont défini les fonctions et contraintes concernant la fabrication du drone.

Le cahier des charges étant défini, ils ont pu commencer à esquisser différentes solutions techniques pour le châssis, le train d'atterrissage et la nacelle radio-commandée qui supportera la caméra.

 

 

Après concertation, ils se sont lancés dans la modélisation en 3D de leur solution technique. L'intérêt de la modélisation tient dans le fait que chaque pièce peut être modifiée et adaptée à n'importe quel moment et en fonction des pièces modélisées par les autres groupes d'élèves.

 

Différents châssis modélisés par les élèves

Trains d'atterrissages

Nacelles vidéos

 

La fabrication qui a suivi a permis aux élèves d'utiliser divers machines et outillages présents dans la salle de Technologie. Certains ont utilisé la fraiseuse à commande numérique, d'autres l'imprimante 3D ou bien la cisaille et la thermoplieuse.

 

 L'assemblage et la mise au point de la partie électronique ont apporté un aspect concret au projet car c'est à ce moment qu'il a fallu assembler les éléments réalisés par chaque groupe. Des modifications ont été nécessaires mais les drones ont pu être entièrement montés. 

 

Entre temps, quelques-uns des élèves de chaque classe ont été présenter le projet au concours C'Génial, un article à ce sujet est visible ici.

Vint ensuite le moment critique du vol d'essai. Comme chacun le sait, l'histoire de l'aéronautique est pleine d'incidents et d'accidents survenus lors des vols d'essai qui ont permis de tirer des expériences et d'améliorer les solutions techniques défaillantes.

Nos drones n'ont pas dérogé à la règle.

Les premiers vols hésitants se sont plutôt bien passés mais les vibrations engendrées par les moteurs ont eu raison du serrage de plusieurs écrous et il s'est avéré qu'un drone quadrirotor vole beaucoup moins bien avec trois moteurs sur quatre... Qu'à cela ne tienne, après quelques réparations et modifications, les drones ont pu faire un vol de présentation aux parents d'élèves lors de la soirée « portes ouvertes ». Certains se souviendront de cette présentation et du crash en direct auquel ils ont assisté ;-)

 

En tant que professeur ayant porté le projet, je tiens à féliciter les élèves de 3e2 et 3e3 pour leur implication et surtout pour la qualité du travail réalisé. Il est peu d'élèves de 3e qui auront accompli l'exploit de concevoir et de fabriquer entièrement un drone sans avoir aucune connaissance en la matière et avec une telle richesse d'idées et de solutions techniques. Ils peuvent être fiers d'eux.

 

 

FabCad,le FabLab du collège Anatole France